04 avril 2010

Les écureuils sont des drôles d'oiseaux ! PART II Goin' nach Québecgrad


En tout cas…
je me souviens qu’après cette soirée, le lundi soir, je suis rentré à pieds à 4h du mat et il faisait 17°C… rappelez vous, une semaine auparavant, il avait fait -10°C !!!
Eeeeeeeeen tout cas…
Je suis donc ensuite parti le lundi sur Québec city…
en covoiturage, c’est chouette et sacrément moins cher…
arrivée dans une espèce de zone d’activités douteusement commerciales et semi indus, je prends un bus qui me fais visiter les quartier résidentiels, que je trouve gris et tristes, mais j’ai aimé mettre ma monnaie, à la confiance du chauffeur, dans une boiboite à cet effet…
me dépose par chance en fait à une rue de là où je vais crêcher le soir, mais je ne le sais pas encore, d’abord il est tôt, et du coup, je vais errer un peu. je tourne en rond, j’ai faim et mes sacs sont lourds, et n’oublions pas, je suis exigeant quant à trouver un endroit où manger, en plus d‘être végétarien… bon, sur ce point mon séjour à québec est réglé, Kélie qui me logera deux nuit et Evelyne-Patrick-Iseult qui me logeront 5 nuits sont tous végétariens ! ;)
Donc, je monte en haut de la colline, je siffle trois quatre fois, c’est elle qui me l’a dit, et puis bon, ben, j’ai faim a moué oh ! ah bah, tiens, la carotte joyeuse !! Ça pue le repère de bio-végétariens, ça… ! en effet…
magasin biobio et resto cafète super bonne, vraiment, vraiment…
je mange tranquille, puis une jeune femme m’accoste et on commence à discuter, musique d’abord, rapport à celle qui passe, puis de tout, de rien, la la la.. et voilà qu’elle me propose de me tirer les cartes… habituellement je refuse ça, là j’accepte.
Euh… bon…
je garderais pour moi le tirage et les choses qui sont sorties, Tout ce que je peux dire, c’est que cette jeune femme a su lire en moi des choses contextuelles (sans avoir eu un seul indice prononcé dans la précédente discussion) et surtout, m’a annoncé des événements. annoncé. sur le moment je ne sais pas trop comment le prendre, mais je le prends. Avec le recul maintenant, ce que je peux dire est que de ce qu’elle m’a annoncé, certaines choses se sont passées…
Ça va que je suis assez, voire carrément new-age comme garçon…
Les extra-lucides sont des drôles de gens, tout de même !!!
Bref… le soir, logé chez Kélie, étudiante en…oups, j’ai un peu oublié mais un truc genre écolo durable appliqué à l’internationa(a-a)le, nous essuyons, enfin, nous regardons la ville se faire essuyer par un beau gros vrai foutu orage court, une bonne rincée, quel bonheur, quand on est à l’intérieur !

éh, éh, éh, ce qui est drôle avec ce genre d’enregistrement sonore, c’est à quel point le bruit de la pluie ressemble à un bruit blanc !!!
Bon, cette semaine à Québec commence à être lointaine, je me souviens plus de tout, en plus ça a été assez intense pour moi !
Bref, le mercredi aprème je rencontre Evelyne, qui bosse au bar autogéré L’AgitéE un chouette endroit que je vais le soir découvrir par un biais qui, vous le savez déjà me passionne : LA BOUSTIFAILLE !! euh, en plus c’est le nom de ce qui se passe tous les mercredis : après des récups de bouffe, on se retrouve là bas et on cuisine tous ensemble, ensuite on le monte au bar et on le bouffe tous ensemble avec les autres et les clients du bar, en prix libre pour eux !
Et ben, moi, j’ai fait des pissaladières !! ah ah !! déjà qu‘à lyon y en a pas la moitié qui sait ce que c’est… Spécial dédicace to south of france ! yo les nissarts…!!
Hmm…hm-hm… kof, excusez moi, je sais pas ce qui m’a pris…
bah…
donc, un bar en autogestion, avec une équipe tournante etc, je vous invite à lire leur fonctionnement sur le site… un beau projet et qui apparemment ne fait que commencer (4 ans je crois)…
Et ce soir là…
j’ai fait la rencontre de…
véronique garneau-allard…
vous ne la connaissez pas ? ah… parce que moi, après, tout le monde la connaissait à Québec ! Et il s’est trouvé un langage commun entre nous : la toute micro édition, alors on a fait deux petits bouquins fluos…
en photo mac ici

et en pdf-DIY
vous imprimez la page, vous pliez en deux dans la hauteur, puis encore en deux toujours dans la hauteur, faque vos pages sont dans le bon ordre ! ensuite, si vous avez une grande agrafeuse, vous y mettez un coup au milieu, avec ou pas une couverture, fluo ou pas, et voilà. ensuite, à l’aide d’un coupe papier ou d’une tronçonneuse, vous ouvrez les pages du livre… si vous voulez le faire avant, ou tout découper avant, c’est comme vous voulez, mais attention, les pages ont un ordre, sinon, ben… éh, nous autres on a réfléchit cet ordre, pensez-y !
Pour le Orange fluo, nommé Le Furet de Vivre
le pdf en format letter (8“X11”) c’est ici : là !
et en format A4 pour les européens ben, c’est là : ici !
Pour le Rose fluo, nommé Proverbes faibles, mous ou durs, c’est selon
le pdf en format letter (8“X11”) c’est ici : là !
et en format A4 pour les européens ben, c’est là : ici !
À noter que ma participation à ces fanzine est de jouer le rôle d‘éditeur, soit, aider dans le choix des textes, ici des aphorismes de véronique et des prophètes de salle de bains (site), puis maquetter, choisir la police (ma favorite pour ce genre de petits livres : Kartika), choisir un papier épais qui fait mal aux yeux pour la couverture, couper le papier, aller faire les photocopies, rater les Recto/Verso d’un tirage (merci OVB !! je t‘écrirais bientôt hin hin) plier tout les exemplaires (45 de chaque) agrafer les exemplaires, se balader dans Québec avec un beau sac transparent rempli de trucs Orange Fluo et Rose Fluo, être content de soi, aller au festival de la BD de Québec… à suivre !


\-+-/





Retour